seulementNotre club de lecture s'est retrouvé hier soir pour la troisième fois à Valence dans une des salles de la résidence de Fred, au pied des jardins de la Turia. Il pleuvait légèrement en sortant de la voiture de Karen et j'ai dû dire : « C'est un temps idéal pour bouquiner ! » Quoique entre nous, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il fasse une chaleur à crever, je trouverais toujours un moment pour tourner quelques pages.

Nous étions six (sans oublier la petite Ines, fidèle et attentive aux conversations des adultes) chargées de sacs de livres et de provisions. Avant de démarrer les festivités, nous avons installé les tables, les chaises, mis quelques bouteilles au frais, sorti les piles de romans et fait connaissance avec Flavia et Sandra : bienvenidas chicas !

le clubComme d'habitude, ce sont des rencontres que j'attends avec plaisir. La salle est très spacieuse. Au menu, hier soir nous avions des chips de légumes, une salade faite maison, un cake à la tomate, une quiche lorraine (légèrement dorée), des petits sandwichs club au poulet, des boissons rafraîchissantes (car oui parler de livres donne soif) et des milhojas au chocolat.

 

Fred ouvre le bal avec une présentation du livre : Le maître a de plus en plus d'humour de Mo Yan.

mo yan

Voici la liste des livres dont nous avons parlé hier soir :

 - Une soupe aux herbes sauvages d'Emilie Carles

- L’immeuble des femmes qui ont renonce aux hommes De Karine Lambert

- Un paradis trompeur d'Henning Mankell

- Bienvenue au club de Jonathan Coe

- Une fois dans ma vie de Gilles Legardinier

- T'en souviens-tu, mon Anais ? De Michel Bussi

- La femme des sables de Kôbô Abe

- Le caveau de famille de Mazaretti

- Le ciel est immense de Marie-Sabine Roger

- La petite robe de Paul de Philipe Grimbert

- La délicatesse de Foenkinos

michel

- La dernière danse de Victoria Hislop

- La plus précieuse des marchandises de Jean-Claude Grumberg

- Une femme au téléphone de Carol Fives

- Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia

- Seulement si tu en as envie de Bruno Combes

- Philothérapie d'Eliette Abecassis

- Zaira de Catalin Dorian Florescu

- Un train pour Trieste de Dominica Radulescu

marieNous avons terminé nos échanges en discutant des progrès de la science dans la joie et la bonne humeur. On a bien rigolé et Karen a dit : « ça fait longtemps que je n'avais pas éclaté de rire comme ça ! ».

On a rassemblé nos affaires, j'ai noté les emprunts de chacune dans mon carnet et puis on a fixé une date pour la prochaine rencontre : le 25 mai.

J'ai osé demandé à Flavia de nous apporter un cozonac la prochaine fois parce que cette brioche traditionnelle roumaine, c'est vraiment un délice.

J'ai déposé Aline devant chez elle après avoir écouté un tube des années 80 dans la voiture. « J'ai vraiment passé une bonne soirée » a t-elle dit.

Flavia vient d'envoyer un message en remerciant l'ensemble des participantes. "Hier soir, j'ai voyagé à France sans me déplacer". Et je me dis c'est ça le pouvoir de la lecture, c'est s'évader, partir loin, découvrir et c'est un vrai bonheur...

 

La revedere ! Pe curînd

Et bonne lecture à toutes !

la femmes des sablesJennifer